TONIOMIC.info

Otto DIX (1891 - 1969)

dimanche 18 novembre 2007, par Antoine MICHELOT

Otto Dix (né près de Gera en 1891, mort près de Constance, à Singen, en 1969) est un peintre allemand de La Nouvelle Objectivité et de l’Expressionnisme.

À cette adresse, ce site n’est plus mis à jour. Voir cette page sur le nouveau site : http://verdamilio.net/tonio/spip.ph...].

Cartes postales dessinées, envoyées pendant la guerre de 1914-1918

Le samedi 17 novembre 2007, texierjl a écrit :

> A Karine Berizzi dont je n’ai pas la retadreso : je ne comprends pas bien l ’allemand voici un texte trouvé sur Otto Dix et l’espéranto : peut-être le connaissez vous : (Amike JLT)

> [...] > Noch weniger bekannt als seine biblischen Werke sind die Esperanto-Texte auf einer ganzen Serie von Feldpostkarten, teils gezeichnet teils fotografiert, die er von 1915 bis 1918 an eine junge Dame, Helene Jakob in Dresden, geschrieben hat. Wahrscheinlich hat er sie bei einem Esperanto-Kurs vor dem Krieg kennen gelernt. Sie ist später offenbar aus dem Gesichtskreis des Künstlers verschwunden, aber sie hat die 46 Karten sorgfältig aufbewahrt. Zum 100. Geburtstag am 2. Dezember 1991 hat die Stadt Gera ihrem > Ehrenbürger in ihrer Kunstgalerie eine Ausstellung gewidmet und die Feldpostkarten "Grüße aus dem Krieg" in einem schönen Katalog sorgfältig ediert und in der Galerie so ausgestellt, daß Vorder- und Rückseiten betrachtet werden können. So liest man nicht selten "samideane" (= "mit Esperanto-Gruß"), aber auch längere Texte. Dank der Aufmerksamkeit von Johann Pachter konnte die Deutsche Esperanto-Bibliothek in Aalen ein Exemplar des Katalogs erwerben.

Bonsoir à tous,

Merci à Karine d’avoir levé le lièvre (en effet, cette histoire est intrigante !) et à Jean-Louis d’avoir exhumé ce texte. Il semble que ce soit le deuxième paraphe qui soit le plus intéressant pour nous, espérantistes.

Ça dit en gros (faire une traduction plus précise me prendrait trop de temps) :

<< Encore moins connues que ses "œuvres bibliques", il y a aussi toute une série de cartes postales militaires, en partie dessinées, en partie photographiées, qui ont été adressées entre 1915 et 1918 à une jeune femme, Helene Jakob à Dresde. Vraisemblablement il avait fait connaissance avec elle dans un cours d’espéranto avant la guerre. Elle a perdu le contact avec l’artiste après la guerre, mais elle a conservé soigneusement 46 cartes. Au 100e anniversaire (de qui ? de quoi ?) le 2 décembre 1991, la ville de Gera a mis en place une exposition dans sa galerie d’art pour (à l’attention de ?) son citoyen d’honneur (la femme ou le peintre ?) et édité soigneusement les cartes "Salutations de la Guerre" dans un beau catalogue, et la galerie était agencée de façon à montrer aussi bien la face que le revers des cartes. On n’y lit pas seulement "samideane" ("Salutations espérantistes"), mais aussi des textes plus longs. Grâce à la sagacité de Johann Pachter, la bibliothèque espérantiste allemande de Aalen a pu se procurer un exemplaire du catalogue >>

Note : Johann Pachter s’occupe des services de librairie dans des rencontres telles que l’IS et est le propriétaire de la maison qui abrite l’association des jeunes espérantistes allemands à Berlin.

Jean L.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0