TONIOMIC.info
Accueil du site > Passions > Archéologie - Histoire > 310. Antiquité > Une villa gallo-romaine à Saint-Laurent-d’Agny

Une villa gallo-romaine à Saint-Laurent-d’Agny

mardi 28 juillet 2009, par Antoine MICHELOT

La région de Saint-Laurent-d’Agny est riche de son passé.

Des vestiges d’un aqueduc romain sont déjà visibles.

À cette adresse, ce site n’est plus mis à jour. Voir cette page sur le nouveau site : http://verdamilio.net/tonio/spip.ph...].

 Fouilles de Goiffy : campagne 2009

Dans le cadre d’un programme de recherche consacré aux processus de romanisation dans l’arrière-pays des colonies de Lyon et Vienne, L’Université Lumière Lyon 2 procède à la fouille d’une villa gallo-romaine à Saint-Laurent-d’Agny.

Située sur le site de Goiffy (ou Goiffieux), à une vingtaine de km de Fourvière (Lugdunum) et de Vienne, cette riche villa appartient au territoire de la colonie de Lugdunum, fondée en 43 av. J.-C. Elle présente des dimensions dignes d’un vaste domaine rural et des installations caractéristiques d’une activité viticole.

Erigée peu après la fondation de la colonie, sur des vestiges de l’époque gauloise, elle a été occupée jusqu’à la fin du 4e siècle et a fait l’objet de plusieurs réfections successives.

Documents joints :

- Panneau signalétique des fouilles de la campagne 2009 (PDF - 401.8 ko)
- Rapport de la campagne de sondages et de prospections 2008 – Rapport final d’opération : Matthieu Poux (dir.), Patrick Bernard, Charlotte Carrato, Benjamin Clément, Lucas Guillaud, Catherine Latour-Argant, François Prioux, Jules Ramona (PDF - 18.5 Mo)

Le Lien de Saint-Laurent-d’Agny


 Une équipe de fouilles archéologique lyonnaise a découvert une villa et une mosaïque de grande qualité

Une habitante de Saint-Laurent-d’Agny - archéologue à ses heures - a mis au jour les vestiges d’une villa gallo-romaine. Petit bijou des fouilles archéologique, une mosaïque en parfait état qui ornait une villa viticole. Elle a été transféré jeudi au musée de Saint-Romain-en-Gal pour assurer sa sécurité.

Autre intérêt majeur, la nature même de la villa. Etablie en 30 avant JC, la villa était une exploitation viticole. Emplacements de pressoir et de foulage ont été localisés avec des vignes toutes proches. C’est la première à avoir été trouvée dans la région entre Lyon et Vienne. On connaissait la région comme productrice de vin dans l’antiquité mais les preuves tardaient à venir.

France 3 - 17/07/2009


 Villa viticole mise à jour à Saint-Laurent-d’Agny (Rhône)

Le 3 août, une mosaïque découverte par des archéologues en parfait état de conservation. Au centre du carré, une tête de Bacchus, le dieu romain du vin. Autour, des motifs végétaux et, dans chaque coin, un petit masque de théâtre. En entamant le chantier de fouille de cette villa romaine, les chercheurs savaient qu’ils allaient faire des découvertes. Depuis près de deux mois qu’ils sont sur le terrain, ils ont également dégagé un bassin encore équipé d’un morceau de tuyau de plomb. (TLM, 5/08/2009)


Le Progrès, le 03.08.2009

Mais visites complètes !

Conférences prévues en janvier 2010...


Les fouilles au 9/08/2009 - JPEG - 69 ko
Les fouilles au 9/08/2009

Les fouilles au 9/08/2009.


 Villa de Goiffieux à Saint-Laurent-d’Agny : Chantier-école de l’Université Lumière Lyon 2

Dans le cadre d’un programme de recherche consacré aux processus de romanisation dans l’arrière-pays des colonies de Lyon et de Vienne, l’Université Lumière Lyon 2 (UMR 5138 - Maison de l’Orient et de la Méditerranée) a entrepris la fouille programmée d’une riche villa gallo-romaine à Saint-Laurent-d’Agny située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Lyon, au cœur du territoire colonial de Lugdunum.

Au terme d’une première campagne de sondage menée en avril-mai 2008, suivie d’une campagne de prospection par résistivité électrique conduite en septembre dernier, le plan d’une exploitation de plus de deux hectares de superficie a été mis en évidence. Des constructions, niveaux et mobiliers archéologiques datés du premier siècle avant notre ère au quatrième siècle ont été mis au jour, qui confirment l’existence d’une première exploitation contemporaine de la fondation de Lyon, installée sur un établissement indigène antérieur à la conquête romaine.

La présence d’une aire culturale dédiée à la conduite de la vigne suggère l’existence d’un vignoble local constitué dès la fondation de la colonie et bien attesté par les sources textuelles.

Chantier autorisé et financé par le Ministère de la Culture et de la Communication, soutenu par l’association GAROM.

GOFIAC, Lyon 2


Bulletin l’Aqueduc, septembre 2008 (pdf)

site Lyon Historique

Voir en ligne : Villa de Goiffieux à Saint-Laurent-d’Agny (Chantier-école de l’Université Lumière Lyon 2)

P.-S.

MàJ : 10/08/2009

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0