TONIOMIC.info
Accueil du site > Projet VERDAMILIO > Le Livre Bleu du Grenelle de la Mer

Le Livre Bleu du Grenelle de la Mer

mercredi 5 août 2009

Suite aux 3 tables rondes finales qui se sont tenues les 10 et 15 juillet, le Meeddm a publié le 28 juillet le Livre bleu du Grenelle de la mer.

Ce livre bleu rassemble les 138 propositions qui ont fait l’objet d’un consensus et aussi celles qui n’ont pas été validées.

Pour rappel, ces deux journées ont permis d’entériner une série de mesures en faveur des énergies marines, de la biodiversité et de la pêche durable ou encore de la gouvernance, notamment :

Un plan "énergies bleues"

Le Grenelle de la mer prend acte de l’urgence et décide d’engager un plan "énergies bleues". La programmation des investissements prévoit 6000 MW d’énergies marines en 2020.

Le Grenelle de la mer acte un soutien fort à des dispositifs pilotes pour identifier les technologies du futur dont la France veut se doter :
- trois sites pour les hydrauliennes
- un pilote Energie thermique des mers
- un pilote d’éoliennes flottantes
- un dispositif de pompe à chaleur/froid par territoire d’outre-mer (climatisation de l’Hôpital de Tahiti dans les 2 ans)
- soutien à 2 projets houlomoteurs.

Un appel à projets sera lancé avant fin 2009 pour créer un centre d’essai de rang mondial sur les énergies marines.

L’Outre-mer sera la vitrine technologique et le territoire d’expérimentation de la France en matière d’énergies marines renouvelables.

Biodiversité et pêche durable

Une priorité : le développement des aires marines protégées, notamment une très grande en Polynésie française, pour contribuer à l’objectif international de 20% des eaux protégées en 2020. Avec :
- la création d’aires marines protégées sur les zones de reproduction des poissons et d’habitats sensibles
- un engagement à créer des réserves de pêche en quantité significative dans le cadre de la gestion concertée des aires marines protégées
- le renforcement concerté de la protection du sanctuaire PELAGOS (espace maritime de 87500 km2 faisant l’objet d’un Accord entre l’Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent.) pour les mammifères marins
- la fin de la pêche au requin taupe par le non renouvellement des licences de pêche et une réflexion sur l’accompagnement des pêcheurs
- l’interdiction du finning (découpe des ailerons sur les requins vivants et rejetés tels quels à la mer)
- le lancement d’une mission confiée à Louis Le Pensec pour évaluer les conditions de gestion durable des pêcheries de grand fond et étudier les pistes de diversification et reconversion des entreprises de pêche.
- le soutien à l’inscription d’espèces commerciales " menacées d’extinction " (thon rouge, requins ...) à la CITES selon des modalités précises à définir et le suivi par la France des avis des scientifiques pour les espèces menacées
- un meilleur contrôle des eaux françaises notamment en Outre-mer, en rendant obligatoire le signalement du passage à l’intérieur de la Zone Economique Exclusive française qui précise la route, la vitesse, la destination et la cargaison du navire
- la création d’un centre technologique des pêches qui travaille à l’élaboration de solutions pour améliorer la sélectivité des engins de pêche (filets, chaluts), au navire de pêche du futur avec de meilleures performances énergétiques et environnementales
- des assises de la Pêche se tiendront dès la rentrée permettant ainsi de poursuivre une concertation active et nécessaire.

Réduction des pollutions marines

- proposer un objectif mondial de réduction des gaz à effet de serre du transport maritime
- faire inscrire la Méditerranée comme zone de contrôle des émissions de souffre des navires, en tenant compte du cabotage
- pour lutter contre les dégazages, le marquage des hydrocarbures, notamment par ADN, sera testé par le CEDRE en 2009 pour résultats en janvier 2010.
- prendre une initiative européenne contre l’exportation des navires hors normes vers les pays du sud.

Education/Formation/Recherche

- créer une filière cohérente de formations qualifiantes (universitaires et professionnelles) des métiers liés à la mer, notamment pour les filières maritimes et paramaritimes d’Outre-mer
- renforcer la connaissance et la protection des récifs coralliens
- ratifier la convention de l’UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine maritime.

Les engagements du Grenelle de la Mer

Source : MediaTerre, Portail France, 03/08/09

Voir en ligne : Le Livre Bleu du Grenelle de la Mer (pdf)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0